Il n'est pas fréquent de commencer un album par le tube manifeste du lot, le délice Faraway Look, pas plus qu'une sortie contemporaine renvoyant à la grâce des années 60-70, sans manifeste rétrovolution. Il est tout aussi rare qu'une interprète britannique se glisse avec une telle aisance dans une production intrinsèquement américaine. Bien sûr, Dusty Springfield et plus récemment Duffy ont emmené leur blue-eyed soul anglaise sur les terres country US. Ici, il s'agit d'un crossover supplémentaire puisque Yola Carter, 35 ans, est black. L'info, incorrectement " ethnique" ...