Des ménagères d'âge mur de Niigata Rice Girls au death metal de Babymetal, les girls bands japonais n'en finissent plus de jongler avec des concepts absurdes et improbables. Kasotsuka Shojo,...

Des ménagères d'âge mur de Niigata Rice Girls au death metal de Babymetal, les girls bands japonais n'en finissent plus de jongler avec des concepts absurdes et improbables. Kasotsuka Shojo, la dernière sensation J-Pop venue de l'archipel, respire l'air du temps puisqu'elle jette son dévolu sur les crypto-monnaies. Bitcoin, Ethereum, Ripple, Mona... Les huit jeunes filles du groupe incarnent les devises digitales les plus populaires du moment. Coiffé de masques de lucha libre et habillé en soubrettes, le combo surfe sur la légalisation en 2017 des crypto-monnaies au Japon. Kasotsuka Shojo ne veut toutefois pas encourager la spéculation et prévient des arnaques du secteur tout en aidant à créer un "futur merveilleux". The Moon and Virtual Currencies and Me, son premier single, tourne sur YouTube et sautillait lors d'un premier concert ce mois-ci, à Tokyo. À quand le retour des Spice Girls pour sauver l'Euro?