Banshee n'a aucun rapport avec le blase d'origine du héros Marvel et X-Man Le Hurleur. C'est celui d'un patelin perdu dans l'enclave amish de Pennsylvanie dans lequel Lucas Hood, qui vient de purger une peine de prison pour vol de diamants, s'en va te...

Banshee n'a aucun rapport avec le blase d'origine du héros Marvel et X-Man Le Hurleur. C'est celui d'un patelin perdu dans l'enclave amish de Pennsylvanie dans lequel Lucas Hood, qui vient de purger une peine de prison pour vol de diamants, s'en va tenter de reconquérir son ancienne copine. Ses piètres talents d'arnaqueur, ainsi qu'un fâcheux concours de circonstances, suffisent à le faire passer pour le shérif local fraichement désigné. Las, Lucas est un véritable chat noir, capable de tomber de Charybde en Scylla comme un canari saute d'un perchoir à l'autre de sa cage. Son nouveau métier le met donc aux prises avec la terreur locale. Et ce n'est pas le seul danger que devra affronter Hood qui, pour sa part, n'a rien d'un enfant de coeur. Empruntant aux codes du western et du thriller trash, Banshee se traverse comme jadis Prison Break, avec encore plus de violence, de sang et de chair. Voulant percer à jour les troubles d'une Amérique étouffée dans ses rapports de force scélérats, la série, produite par Alan Ball -encore lui- se délecte au final un peu trop de la perversité qu'elle entend décoder.