"Low Level Stink"

Le saxophoniste Dave Rempis s'est révélé au sein du Ken Vandermark 5 lorsqu'il y remplaça à 22 ans, en 1998, Mars Williams sur le troisième album ( Sympatico) d'un quintette alors encore tout neuf et qui allait connaître, le...

Le saxophoniste Dave Rempis s'est révélé au sein du Ken Vandermark 5 lorsqu'il y remplaça à 22 ans, en 1998, Mars Williams sur le troisième album ( Sympatico) d'un quintette alors encore tout neuf et qui allait connaître, les années suivantes, un succès rien de moins que foudroyant. Le nouveau venu s'y imposait comme le soliste le plus intéressant du groupe avec le tromboniste Jeff Bishop, supplantant son leader dans à peu près tous les domaines. Si Rempis se retrouve aujourd'hui à la tête d'une discographie pléthorique et se produit à peu près partout dans le monde (dont la Belgique), il n'a pourtant pas encore été reconnu pour ce qu'il est sans discussion possible: l'un des plus grands saxophonistes en activité. Enregistré (remarquablement) lors d'un concert, il y a quatre ans à Anvers, le trio Ballister (Rempis, ténor, Fred Lonberg-Holm, violoncelle, Paal Nilsen-Love, batterie) nous offre avec Low Level Stink -trait d'humour de (free) jazzmen- un brûlot que Peter Brötzmann, feu David S. Ware ou le dernier Coltrane n'auraient certainement pas désavoué.