UNE SéRIE FOX CRééE PAR MITCHELL HURWITZ. AVEC JASON BATEMAN, MICHAEL CERA, WILL ARNETT.
...

UNE SéRIE FOX CRééE PAR MITCHELL HURWITZ. AVEC JASON BATEMAN, MICHAEL CERA, WILL ARNETT. Nous l'avions loupé la semaine passée et comme on dit dans ces cas-là (surtout quand on vit de l'autre côté de la Manche ou de l'Atlantique): shame on us! Honte sur nous d'avoir oublié d'annoncer le lancement de cette génialissime série démarrée sur le réseau Fox en 2003 et interrompue 3 ans plus tard. Rattrapons donc le coup ici en vous parlant d' Arrested Development, que Club RTL a la riche idée de diffuser. Bon, évidemment, il reste toujours le massacre à la tronçonneuse du doublage, et on ne saurait trop vous conseiller d'aborder la création de Mitchell Hurwitz dans sa version d'origine -on ne tapera jamais assez sur ce clou, et Club RTL n'a pas l'apanage de cette hérésie généralisée. Arrested Development conte l'histoire de la famille Bluth, propriétaire d'un véritable empire en passe, dans ces premiers épisodes, d'être démantelé à cause des malversations continues de leur patriarche, Georges Senior. Michael, le seul fils un tant soit peu raisonnable de la tribu, va devoir se multiplier pour recoller les morceaux, en dépit de l'exceptionnelle débilité de ses frères, de l'improbable couple de sa cupide s£ur ou de la sournoiserie de sa mère. L'excellent Jason Bateman, aperçu notamment dans les tout aussi brillants Juno et Up in the air, a la sensible tâche d'interpréter le seul personnage "normal" (si l'on excepte son fils, George-Michael, campé par l'énorme Michael Cera, génial héros geek de la nouvelle comédie américaine) de cette flamboyante folie sur petit écran. Le casting est imparable (de Will Arnett à Jeffrey Tambor), les personnages sont d'une originalité à tomber, les dialogues, les situations, le montage et les commentaires off dits par Ron Howard, qui produit le show, font d' Arrested Development l'une des séries les plus drôles jamais produites à ce jour. En prenant à chaque fois le contre-pied des gags faciles. Six Emmy et un Golden Globe n'ont pourtant pas permis à cette petite merveille de s'installer sur la longueur, probablement trop excentrique et politiquement incorrecte pour séduire un large public. Bonne nouvelle par contre, pour ceux qui, comme nous, ont vu et revu ces 3 incroyables saisons: un long métrage devrait être tiré de la série et sortir en 2012. Plus que 600 fois dormir... l Guy Verstraeten