"Sweetener"

Si vous avez plus de 30 ans, il est fort probable que vous n'ayez jamais entendu parler d'Ariana Grande avant qu'un terroriste ne se fasse sauter à la sortie de son con...

Si vous avez plus de 30 ans, il est fort probable que vous n'ayez jamais entendu parler d'Ariana Grande avant qu'un terroriste ne se fasse sauter à la sortie de son concert à Manchester, en 2017. Ou alors pour ne retenir de son parcours que celui, assez typique, de la chanteuse teenager produit de la culture télé (elle a joué dans une série Nickelodeon), déterminée à devenir la nouvelle Britney Spears/Christina Aguilera/Selena Gomez (biffez la mention inutile). Avec Sweetener, son 4e album, l'Américaine montre toutefois qu'elle a sa propre carte à jouer. Sans faire éclater la bulle pop mainstream dans laquelle elle évolue, Grande ajoute des couches à son univers, avec une étonnante sérénité -qu'elle zieute vers No Doubt ( The Light Is Coming) ou s'aventure vers une soul électro luxuriante ( Borderline).