Le village de Neuerkerode en Allemagne a la particularité d'être majoritairement peuplé de gens atteints de déficience mentale. Fondé au XIXe siècle par un pasteur, un médecin et la fille d'un banquier, il a fêté l'année dernière son 150e anniversaire. L'Allemand Mikaël Ross, styliste de formation passé entre-temps par l'atelier BD de Saint-Luc, y a effectué une résidence. Il en est sorti un petit bijou, concentré de drôlerie, d'émotion et d'amour. Victime d'un accident, la mère de Noël ne peut plus s'occuper de son fils. Il est envoyé à Neuerkerode, loin de son Berlin natal où il va découvrir l'amour et ses vicissitudes. À peine arrivé, il flashe sur la généreuse Pénélope. Mais celle-ci a déjà un amoureux qui voit d'un très mauvais oeil l'intérêt que porte Noël à sa dulcinée. Par contre, le jeune homme ne remarque pas comment l'énergique Alice le dévore des yeux. Ceci est le fil conducteur de cette tranche de vie pas comme les autres. L'auteur enrobe cette quadrature amoureuse d'une foule de détails et de personnages, éducateurs compris, plus attendrissants, touchants et drôles les uns que les autres, sans édulcorer la crudité avec laquelle les protagonistes -sans barrières- appréhendent le sujet. Son dessin expressif et coloré participe pleinement à la chronique de ce village unique en Europe, peuplé d'éternels enfants.

De Mikaël Ross, éditions Sarbacane, 134 pages.

9