De sa mallette dépasse un exemplaire de l'autobiographie de Nabokov, Speak, Memory. "C'est un peu comme ça que je me sens, quand j'enchaîne les interviews", rigole Josh Tillman. La barbe impeccablement taillée, l'Américain affiche un profil -et un âge (33 ans)- volontiers christique. Une manière de signaler qu'on n'échappe probablement jamais complètement à son enfance, dans son cas passée dans un milieu évangélique très fervent? Facile... Il ne faut d'ailleurs pas voir dans le pseudo de Father John Misty l'indice d'une quelconque fièvre spirituelle. On le prendra plutôt comme une pirouette supplémentaire de l'un des esprits les plus joyeusement tordus du paysage musical ricain actuel.
...