"Fibs"

Entre classique et musique électronique, l'Écossaise Anna Meredith a tracé un parcours assez unique en son genre. Depuis son premier album, le tourbillonna...

Entre classique et musique électronique, l'Écossaise Anna Meredith a tracé un parcours assez unique en son genre. Depuis son premier album, le tourbillonnant Varmints (2016), la musicienne a poursuivi un cursus universitaire, tout en composant plusieurs musiques de films, ou en revisitant les Quatre Saisons de Vivaldi ( Anno). Avec Fibs, elle revient à l'électronique extatique de ses débuts. Dès l'ouverture, un titre comme Sawbones lance en effet un véritable feu d'artifice, explosant dans tous les sens. À cette frénésie électro, Meredith donne toutefois des couleurs pop plus appuyées, comme sur Killjoy ou encore Limpet, aux guitares indie nineties. Un menu certes copieux, mais impressionnant dans son entêtement à brouiller les pistes.