"Celia"

Angélique Kidjo n'arrête plus. Un an à peine après avoir proposé une relecture de l'album Remain In Light des Talking Heads, la chanteuse béninoise se fend d'un hommage à Celia Cruz, reine de la salsa cubaine décédée en 2003. La "cible" est différente, mais l'envie est identique: celle de révéler les racines "noires" des musiques précitées. Pour l'accompagner dans sa revisite des origines africaines de Cruz, elle peut ainsi compter sur le batteur, pape de l'afrobeat, Tony Allen, ou sur la fanfare béninoise du Gangbé Brass Band. Les Anglais de Sons of Kemet ou encore Meshell Ndegeocello sont également au générique d'un disque qui dépasse le simple exercice de reprises pour imposer sa propre réinvention bouillonnante de la salsa de Celia.

Distribué par Verve.

8