"Never the Right Time"

Après avoir émergé de la scène électronique de Manchester au milieu des années 2000, Andy Stott a passé son temps à effeuiller toujours davantage son mix tech...

Après avoir émergé de la scène électronique de Manchester au milieu des années 2000, Andy Stott a passé son temps à effeuiller toujours davantage son mix techno-dub, au point de le réduire parfois à une série de paysages électroniques dépouillés à l'extrême. Deux ans après l'album It Should Be Us, il pousse cette démarche encore un peu plus loin. À côté de morceaux plus "ouverts", comme The Beginning, Never the Right Time avance en effet le plus souvent au ralenti, déployant lentement ses atmosphères décharnées ( Dove Stone), sur lesquelles vient régulièrement planer la voix d'Alison Skidmore. Quitte à perdre en route les auditeurs pressés, les autres découvrant au fil des écoutes une BO idéale pour sillonner les rues de la ville, au milieu de la nuit.