En arpentant les États-Unis pendant une dizaine d'années à la faveur de nombreux allers-retours, Jean-Luc Bertini ...

En arpentant les États-Unis pendant une dizaine d'années à la faveur de nombreux allers-retours, Jean-Luc Bertini a amassé une matière visuelle de choix. Celle-ci compose une " poétique de l'isolement", comme l'a écrit le théoricien Gilles Mora, rendant compte de la spécificité d'un pays contrasté comme un continent. Au total, ce sont près de 100 images, qui réconcilient vastes étendues du pays de l'oncle Sam et touches humanistes héritées de la tradition photographique française.