L'Autrichienne Ulli Lust revient de loin. C'était déjà patent à la lecture du très fort Trop n'est pas assez paru chez le même éditeur en 2010, dans lequel elle relatait une escapade en Italie dans les années 80. Nous la retrouvons quelques années plus tard à Vienne avec un enfant de cinq ans sur les bras, dont le père est inexistant; ce n'était pas un bon coup, elle n'a pas...

L'Autrichienne Ulli Lust revient de loin. C'était déjà patent à la lecture du très fort Trop n'est pas assez paru chez le même éditeur en 2010, dans lequel elle relatait une escapade en Italie dans les années 80. Nous la retrouvons quelques années plus tard à Vienne avec un enfant de cinq ans sur les bras, dont le père est inexistant; ce n'était pas un bon coup, elle n'a pas gardé son numéro de téléphone et s'est rendu compte trop tard qu'elle était enceinte -elle avait à peine 17 ans. Ulli est aujourd'hui en couple avec Georg, un comédien plus âgé avec lequel elle ne vit pas. Son fils loge chez ses grands-parents à la campagne, elle ne le voit que les week-ends. Le reste du temps, elle le passe dans son appartement à dessiner en espérant décrocher un contrat dans une maison d'édition de livres pour enfants. Le récit débute lorsque Georg lui explique qu'il est arrivé à un stade dans son histoire avec elle où il ne la désire plus sexuellement: il lui propose donc de vivre des aventures chacun de leur côté. Pas question de séparation, ils s'aiment profondément. Ulli rencontre donc Kimata, réfugié nigérian avec lequel elle entame une relation sulfureuse. L'Africain, qui a une vision traditionnelle du couple, supporte par moments assez mal la double vie d'Ulli. Celle-ci, amoureuse, décide malgré tout de mener de front ces deux relations pour le meilleur et... pour le pire. Elle nous entraîne dans ses déprimantes recherches de boulots minables et dans ses questionnements de mère à temps partiel. Mais également dans ses moments d'extrême sensualité où elle décrit ses ébats torrides. L'auteure a le courage et le talent de se mettre à nu au sens propre comme au figuré et c'est bouleversant. Son dessin, à la fois enfantin et maîtrisé, nous fait traverser toute la palette des émotions. À ne rater sous aucun prétexte.