"Madame"

Syndrome du deuxième album suivant un premier disque en or: la tentation -classique- d'élargir le scope, de multiplier les noms à l'écriture et à la production. D'où des sentiments aussi variables que la qualité finale des chansons: si Vianney co-écrit le meilleur titre ( Madame), d'autres comme Rob Moose ont tendance à charger inutilement la barque sonore (le duo avec Fyfe dans Give Me a Second). Les arrangements de pop internationale vampirisent un peu trop les mélodies mais aussi la personnalité d'Alice, dispersée entre langues anglaise et française, et desseins artistiques éclectiques, par exemple dans l'afro T'es beau comme t'es, tombant comme un cheveu dans le zouk. Reprendre Le téléphone pleure de Cloclo avec un Arno à ce point cabotin n'arrangeant rien à un disque fragmenté.

Distribué par Pias.

6