"AÏRÉS"

Alphat Classics 298 (Out-There Music).
...

Alphat Classics 298 (Out-There Music). 5 Un jazz de chambre englué dans un dogmatisme dont il ne se départit que rarement malgré les efforts de l'excellent pianiste Édouard Ferlet, musicien le plus intéressant du trio. Interprété par ce dernier, Airelle Besson et le contrebassiste Stéphane Kerecki, Aïrés est souvent plombé par le jeu tonal et distant de la trompettiste -elle s'en libère en deux ou trois occasions- et relève d'un pesant académisme. Par ailleurs, les emprunts à la musique classique (Ravel, Tchaïkovski et "d'après" Fauré) sont si pauvres comparés aux originaux (dont ils ont cherché à s'éloigner, semble-t-il) que leur écoute en devient presque embarrassante.PH. E.