Jusqu'au 16 septembre

Depuis les années 70, Liliane Vertessen déploie une pratique photographique basée sur un dispositif basique mais efficace: elle se photographie vê...

Depuis les années 70, Liliane Vertessen déploie une pratique photographique basée sur un dispositif basique mais efficace: elle se photographie vêtue de tenues provocantes, retouchées à sa façon, qu'elle se procure dans des boutiques de lingerie érotique. Ce caractère systématique, s'appuyant sur des tirages cheap évoquant l'affiche de concert ou le fanzine, débouche sur une imagerie en forme d'ode au corps et à la sensualité. Comme le rappelle le directeur du musée, Xavier Canonne, il n'est pas interdit de classer ce travail atypique au sein d'un panthéon féminin où figurent les noms de la comtesse de Castiglione, de Claude Cahun ou de Cindy Sherman.