Martine Barrat, Raymond Depardon, Claudine Doury, Véronique Ellena, Denis Dailleux, Bernard Plossu... Autant de signatures qui ont façonné la photographie hexagonale depuis les Trente Glorieuses. À n'en pas douter, il manquait "le" livre qui offrirait une vision panoramique de trois générations de talents incarnant une scène turbulente et indispensable. Bonne nouvelle: 50 ans de photographie française est signé par une pointure du genre, Michel Poivert, professeur d'Histoire de l'art à l'Université Paris I Panthéon- Sorbonne. Ce fin lettré, à qui l'on doit également L' Art de la photographie des origines à nos jours, bible vivement conseillée parue chez Citadelles et Mazenod, profite de l'occasion pour mettre en évidence, sans nostalgie, tous ces purs regards ayant contribué à "refonder une expérience photographique primitive". "Comme des chercheurs en physique fondamentale, ils explorent de façon radicale et souvent minimale ce que le médium photographique contient encore de mystère et de possibilités à construire notre rapport au réel", précise-t-il.

De Michel Poivert, éditions Textuel, 416 pages. Prix: environ 60 euros.