En prise sur l'invisible, le cinéma de Naomi Kawase s'inscrit aussi dans une perspective co...

En prise sur l'invisible, le cinéma de Naomi Kawase s'inscrit aussi dans une perspective cosmique. Ainsi de Still the Water, récit d'apprentissage mettant en scène deux adolescents de l'île d'Amami à l'heure du premier amour, et se muant en réflexion contemplative sur le cycle de la vie et de la mort, la mémoire et la transmission. Un film ondoyant avec grâce dans la mer de l'existence, et portant l'art délicat de la cinéaste nippone à quintessence.