ENTRE 50 ET 100 EUROS
...

ENTRE 50 ET 100 EUROS En 1933, The Ghoul de T. Hayes Hunter, avec Boris Karloff, s'inspire de La Momie et de La Maison de la mort pour accoucher d'une histoire tarabiscotée de tombeau égyptien dans un cottage anglais. Notable particularité: il s'agit là du premier film britannique à être labellisé H comme Horrifique. Quelques mois plus tard, le H de la Hammer se proposera d'en perpétuer la flamme. Fondée par William Hinds, propriétaire d'une chaîne de bijouteries et acteur amateur officiant à ses heures dans des vaudevilles théâtreux sous le pseudo de Will... Hammer, la société londonienne produit néanmoins peu de films avant la guerre, et devra même attendre le mitan des fifties pour connaître, une quinzaine d'années durant, son âge d'or. La Hammer se spécialise alors à grands coups de suites et d'improbables dérivés dans les productions de genre, et plus particulièrement les films d'horreur revisitant les classiques estampillés Universal Monsters. Concocté par les Français d'Elephant Films, ce coffret de restaurations ambitieuses a l'intelligence de se concentrer sur quelques-unes des curiosités les plus oubliées de cette période. Soit un ensemble de treize (forcément...) productions courant de 1960 à 1972. Les Maîtresses de Dracula, Le Spectre du chat, Le Cirque des vampires, L'Empreinte de Frankenstein, La Fille de Jack l'Éventreur... Les titres à eux seuls sont déjà de formidables invitations au voyage -gothique et frontal, comme il se doit. Près de six heures de suppléments gourmands et un livret de présentation du coffret en bonus. Bonheur garanti pour les amateurs hardcore de cinéphilie déviante.