1. DE NICOLE GARCIA. AVEC MARION COTILLARD, ALEX BRENDEMÜHL, LOUIS GARREL. 2 H DIST: TWIN PICS. - 2. DE ROBERT ZEMECKIS. AVEC MARION COTILLARD, BRAD PITT, JARED HARRIS. 2 H 05. DIST: UNVERSAL.

1. 6 - 2. 7

À l'affiche, depuis quelques jours, des Fantômes d'Ismaël, d'Arnaud Desplechin, Marion Cotillard fait aussi l'actualité DVD, avec les sorties conjointes de deux films saluant son talent, Mal de pierres, de Nicole Garcia, et Allied, de Robert Zemeckis; deux films ayant encore en commun de renouer l'un et l'autre avec une certaine idée du cinéma à l'ancienne. L'actrice incarne dans le premier Gabrielle, jeune femme prisonnière d'un mariage sans amour avec un maçon (Alex Brendemühl) auquel elle se refuse, et qui va découvrir, entraînée par son âme exaltée, l'amour fou sous les traits d'André Sauvage (Louis Garrel), un officier de retour d'Indochine croisé dans un sanatorium. En prise sur le désir féminin, Mal de pierres hésite par moments entre classicisme et académisme; écueil évité toutefois par la grâce d'une sensualité diffuse et de la prestation frissonnante de Marion Cotillard. Cette dernière endosse des habits d'espionne dans Allied, où Robert Zemeckis ravive l'esprit de classiques comme L'Homme qui en savait trop d'Alfred Hitchcock ou Casablanca de Michael Curtiz. L'action s'ouvre d'ailleurs dans la ville marocaine en 1942, sur l'opération à hauts risques que doivent y mener un agent du contre-espionnage, Max Vatan (Brad Pitt), et une résistante n'ayant pas froid aux yeux, Marianne Beauséjour (Cotillard), chargés d'éliminer l'ambassadeur d'Allemagne. L'adrénaline génère la passion, bien soutenue par l'alchimie des deux comédiens, dont le charme ravageur aide à avaler les ficelles d'un scénario rebondissant bientôt à Londres.Soit un divertissement glamour, réminiscent de l'âge d'or de Hollywood, et assorti de compléments couvrant les différents aspects de la production.

J.F. PL.