Ces archives ont été achetées par le centre Harry Ransom, un musée et une bibliothèque spécialisée dans les recherches en sciences humaines de l'université du Texas à Austin, selon un communiqué. Le montant déboursé n'a pas été divulgué.

Couvrant plus d'un demi-siècle, elles contiennent en particulier les manuscrits originaux de dix ouvrages, dont son chef d'oeuvre Cent ans de solitude (1967) et L'amour au temps du choléra.

L'université a également mis la main sur plus de 2.000 documents, dont des lettres des écrivains anglais Graham Greene et mexicain Carlos Fuentes, des brouillons de son discours d'acceptation du prix Nobel en 1982, ainsi que des photographies et des coupures de presse rassemblées tout au long de sa carrière.

La collection comprend également les machines à écrire Smith Corona et les ordinateurs sur lesquels l'auteur a rédigé plusieurs de ses oeuvres majeures.

L'université du Texas, qui dispose d'un département spécialisé dans les recherches sur l'Amérique latine ainsi que sur la préservation et l'étude de l'écriture, "est le foyer naturel pour cette collection si importante", a estimé son président Bill Powers, cité dans le communiqué.

Ces archives seront conservées dans le Centre Harry Ransom aux côtés de travaux de célèbres écrivains du XXe siècle comme l'Argentin Jorge Luis Borges, l'Américain William Faulkner et l'Irlandais James Joyce, qui ont tous influencés l'oeuvre de Garcia Marquez.

Ces archives ont été achetées par le centre Harry Ransom, un musée et une bibliothèque spécialisée dans les recherches en sciences humaines de l'université du Texas à Austin, selon un communiqué. Le montant déboursé n'a pas été divulgué.Couvrant plus d'un demi-siècle, elles contiennent en particulier les manuscrits originaux de dix ouvrages, dont son chef d'oeuvre Cent ans de solitude (1967) et L'amour au temps du choléra.L'université a également mis la main sur plus de 2.000 documents, dont des lettres des écrivains anglais Graham Greene et mexicain Carlos Fuentes, des brouillons de son discours d'acceptation du prix Nobel en 1982, ainsi que des photographies et des coupures de presse rassemblées tout au long de sa carrière.La collection comprend également les machines à écrire Smith Corona et les ordinateurs sur lesquels l'auteur a rédigé plusieurs de ses oeuvres majeures.L'université du Texas, qui dispose d'un département spécialisé dans les recherches sur l'Amérique latine ainsi que sur la préservation et l'étude de l'écriture, "est le foyer naturel pour cette collection si importante", a estimé son président Bill Powers, cité dans le communiqué.Ces archives seront conservées dans le Centre Harry Ransom aux côtés de travaux de célèbres écrivains du XXe siècle comme l'Argentin Jorge Luis Borges, l'Américain William Faulkner et l'Irlandais James Joyce, qui ont tous influencés l'oeuvre de Garcia Marquez.