Tintin a 90 ans: plus de présence, moins de papier!

10/01/19 à 18:19 - Mise à jour à 11/01/19 à 08:54

Source: Focus Vif

La société Moulinsart lance l'année des 90 ans de Tintin par une nouvelle édition colorisée - et surtout exclusivement numérique! - de Tintin au Congo. Un choix déjà riche... en polémiques.

La société Moulinsart, qui représente les ayants-droits de Hergé et gère toutes les exploitations commerciales, hors albums!, de son oeuvre, lançait ce jeudi matin à l'hôtel de ville de Bruxelles les festivités prévues en 2019 autour de Tintin. C'est en effet le 10 janvier 1929 qu'apparaissait pour la première fois, dans les pages du "Petit Vingtième", le jeune aventurier à houppette. 90 ans plus tard, et 42 ans après le 23e et dernier album officiel de la série, le personnage et son créateur sont définitivement entrés dans l'Histoire, et pas seulement du 9e Art: les albums continuent de se vendre, partout dans le monde, à plusieurs centaines de milliers d'exemplaires chaque année, les planches originales sont devenues des oeuvres d'art, les plus chères sur le marché BD, les expos et les licences, sous le contrôle strict de la SA Moulinsart, continuent de se multiplier... Le tout en respectant la volonté moult fois répétée par Hergé que son personnage et son univers ne puissent lui survivre: depuis 1976 et Tintin et les Picaros, il n'y a eu ni reprise ni nouvel album de Tintin - mais bien une (sur)exploitation de l'oeuvre, entre éditions originales, intégrales et exégèses qui parviennent à chaque fois à susciter l'intérêt, public et médiatique. Un exploit marketing qui passe clairement, désormais, par la dématérialisation de l'oeuvre de Hergé, et son exploitation hors albums.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné