PokémonGo part à la chasse, les livres prennent sa place

05/11/18 à 10:50 - Mise à jour à 10:54

Alternative amusante au phénomène Pokémon Go, et au jeu Harry Potter en réalité augmentée, une initiative appelée "Chasseurs de livre" crée un engouement auprès des Belges férus de littérature.

PokémonGo part à la chasse, les livres prennent sa place

Des livres exposés dans une "boîte à livres" à Saint-Sebastien-sur-Loire près de Nantes. © REUTERS

"Lors des premiers abandons que je faisais avec mes enfants en chassant le Pokémon, ils se moquaient de moi avec beaucoup d'entrain. "Maman, qu'est-ce que tu as encore inventé là ?". Et quand ils ont vu quelle ampleur avait pris le concept, c'est moi qui ai ricané !", raconte Aveline Grégoire.

C'est par une chaude soirée du mois d'août, lors d'une balade avec son fils à la recherche de Pokéballs, que la créatrice du groupe "Chasseurs de livre", Aveline Grégoire, imagine d'abandonner des livres dans des endroits publics. L'idée est de mettre la lecture à la portée de tous, de créer d'heureux hasards ainsi que des rencontres fortuites entre l'homme et la littérature. Le concept est simple : les livres sont abandonnés dans la nature, il suffit de les attraper, de les lire et puis de les relâcher.

Face à l'engouement généré par son initiative en août 2016, cette directrice d'école décide de créer un groupe Facebook appelé Chasseurs de livre qui compte aujourd'hui plus de 70 000 adhérents.Une initiative en pleine expansion qui a donné l'idée de créer un channel "Chasseurs de livres" sur l'application Neareo. Une manière pour les abonnés de signaler l'emplacement d'un livre ou d'une boîte à livre pour en faciliter la trouvaille. L'application est simple d'utilisation, il suffit d'abandonner un livre, de le prendre en photo et de le poster sur Neareo pour qu'il soit ensuite géolocalisé. "Le coin des boîtes à livre", quant à lui, a aussi trouvé sa place sur l'application. Il s'agit de répertorier, à la manière des livres, des boîtes customisées par les adhérents qui contiennent des ouvrages.

L'application n'est pas le seul résultat de l'engouement créé autour du projet. Des chasses aux livres se sont déroulées à Liège, Namur, Mons, Bruxelles. A l'occasion de la foire du livre, une chasse dédicacée par de grands auteurs a même été organisée. Deux approches de la recherche de livres se dessinent alors ; d'une part les personnes qui attendent un heureux hasard en tombant sur un livre placé sur leur chemin et d'autre part, ceux qui décident de se lancer à la chasse aux livres et qui sont désormais ravis d'avoir pu participer à 5 chasses groupées.

"C'est comme le don de sang, on le fait par altruisme pur et simple", déclare Aveline Grégoire. "J'espère simplement avoir touché de potentiels lecteurs. Des personnes qui ne lisaient pas et qui maintenant vont vers les livres, des personnes démunies et qui aiment les livres qui auront pu se faire plaisir, des jeunes qui ont été dégoûtés par les lectures imposées..."

Le succès des "Chasseurs de livre" est tel qu'il a dépassé les frontières belges. France, Grèce... Nombreux sont ceux qui, désormais, replongent dans la littérature et se laissent tenter par des rencontres entre fans de lecture.

Emilie Petit

Nos partenaires