Peter Stamm, un texte qui s'efface au profit de l'expérience

31/10/18 à 21:00 - Mise à jour à 14/11/18 à 12:13
Du Le Vif Focus du 01/11/18

Un homme rencontre une version plus jeune de lui-même. Un roman énigmatique sur la perte de l'innocence, et l'écriture de son destin. Fascinant.

Que se passerait-il si nous pouvions rencontrer une version plus jeune de nous-même, avec tout le savoir de la vie qui nous attend? Que ferions-nous? Nous mettre en garde contre certaines illusions, tenter d'infléchir le scénario? Ou assister, en spectateur qui connaît déjà l'histoire, à la confirmation d'une forme de destin? La question, au coeur de comédies dramatiques comme Peggy Sue s'est mariée, Camille redouble, ou tout récemment La Belle et la Belle de Sophie Fillières, prend un tournant symboliste plus trouble sous la plume de l'auteur suisse allemand Peter Stamm (Agnès, L'un l'autre). Le médium -la littérature- n'y est bien sûr pas étranger (la liberté d'imagination presque t...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires