Pas encore de réel succès au cinéma ...

La première adaptation d'un album de Morris et Goscinny ne se base pas sur le personnage de Lucky Luke. Le film Le Juge (1971) concentre son histoire sur le juge Roy Bean dans une adaptation plutôt parodique de la bande dessinée. Réalisé par Jean Girault, le rôle principal en est tenu par Pierre Perret. En 1983, la bande dessinée est adaptée en film d'animation avec Les Dalton en cavale.

Il faut attendre 1991 pour voir le célèbre cowboy tirer plus vite que son ombre sur nos écrans de cinéma. Les films Lucky Luke avec Terence Hill sont considérés comme des échecs mais ils ont le mérite de présenter pour la première fois le personnage du cowboy justicier dans les salles.

En 2004, le film Les Dalton de Philippe Haim dévoile le célèbre quatuor de bandits au cinéma. Avec Eric et Ramzy dans les rôles principaux, on pouvait s'attendre à une comédie délirante. L'histoire est simple : Les Dalton doivent par-dessus tout cambrioler une banque pour rendre 'Ma' Dalton fière de sa progéniture. C'est sans compter sur Lucky Luke qui ne laissera pas les célèbres bandits semer le trouble dans sa ville. Le film s'inspire de la BD mais il intègre aussi de nombreux éléments loufoques comme un chapeau magique, totalement en dehors de l'univers créé par Morris et Goscinny. A sa sortie, le film a reçu un véritable tollé des médias qui ont accusé le duo comique d'exploiter un patrimoine de la culture belge à des fins financières.

Le "lonesome" cowboy revient au cinéma en 2009 avec une nouvelle adaptation de James Huth. Dans Lucky Luke, Jean Dujardin retourne dans sa ville natale pour faire le 'ménage' mais son principal rival, Billy the Kid (Michaël Young), va très vite contrarier ses ambitions. Un film qui ne convainc pas non plus la critique.

Censuré ?

Lors de sa sortie sur grands écrans et à la télévision, le mégot de Lucky Luke doit être troqué contre un brin d'herbe pour ne pas heurter le public de l'époque. C'est ainsi que, même dans les albums, le célèbre cavalier solitaire se retrouve avec une branche de blé dans la bouche au lieu d'une cigarette. Morris a d'ailleurs reçu une médaille de l'Organisation Mondiale de la Santé en 1988, pour avoir enlevé à Lucky Luke sa sempiternelle cigarette.

Céline Sohier (Stg)

Pas encore de réel succès au cinéma ...La première adaptation d'un album de Morris et Goscinny ne se base pas sur le personnage de Lucky Luke. Le film Le Juge (1971) concentre son histoire sur le juge Roy Bean dans une adaptation plutôt parodique de la bande dessinée. Réalisé par Jean Girault, le rôle principal en est tenu par Pierre Perret. En 1983, la bande dessinée est adaptée en film d'animation avec Les Dalton en cavale. Il faut attendre 1991 pour voir le célèbre cowboy tirer plus vite que son ombre sur nos écrans de cinéma. Les films Lucky Luke avec Terence Hill sont considérés comme des échecs mais ils ont le mérite de présenter pour la première fois le personnage du cowboy justicier dans les salles. En 2004, le film Les Dalton de Philippe Haim dévoile le célèbre quatuor de bandits au cinéma. Avec Eric et Ramzy dans les rôles principaux, on pouvait s'attendre à une comédie délirante. L'histoire est simple : Les Dalton doivent par-dessus tout cambrioler une banque pour rendre 'Ma' Dalton fière de sa progéniture. C'est sans compter sur Lucky Luke qui ne laissera pas les célèbres bandits semer le trouble dans sa ville. Le film s'inspire de la BD mais il intègre aussi de nombreux éléments loufoques comme un chapeau magique, totalement en dehors de l'univers créé par Morris et Goscinny. A sa sortie, le film a reçu un véritable tollé des médias qui ont accusé le duo comique d'exploiter un patrimoine de la culture belge à des fins financières. Le "lonesome" cowboy revient au cinéma en 2009 avec une nouvelle adaptation de James Huth. Dans Lucky Luke, Jean Dujardin retourne dans sa ville natale pour faire le 'ménage' mais son principal rival, Billy the Kid (Michaël Young), va très vite contrarier ses ambitions. Un film qui ne convainc pas non plus la critique. Censuré ?Lors de sa sortie sur grands écrans et à la télévision, le mégot de Lucky Luke doit être troqué contre un brin d'herbe pour ne pas heurter le public de l'époque. C'est ainsi que, même dans les albums, le célèbre cavalier solitaire se retrouve avec une branche de blé dans la bouche au lieu d'une cigarette. Morris a d'ailleurs reçu une médaille de l'Organisation Mondiale de la Santé en 1988, pour avoir enlevé à Lucky Luke sa sempiternelle cigarette. Céline Sohier (Stg)