D'Eric Halphen, Éditions Rivages/Thriller, 415 pages.

Un jour, le commandant Bizek, chef de groupe de la crim et las de son boulot, est amené à enquêter sur la mort de Marc Chaussoy, ancien champion de course à pieds, tombé dans l'oubli. Le seul à avoir bien connu la victime est le juge Barth. Au-delà de cette enquête passionnante, servie par une très belle écriture, on s'attache beaucoup aux personnages qui tirent parti de cette enquête pour y voir plus clair dans leur propre vie. Les romans d'Eric Halphen, aujourd'hui vice-président du Tribunal de Grande Instance de Paris, sont à l'image de cet homme profondément humaniste et laïque, qui s'est toujours battu contre l'injustice.

Nadine Monfils

Un jour, le commandant Bizek, chef de groupe de la crim et las de son boulot, est amené à enquêter sur la mort de Marc Chaussoy, ancien champion de course à pieds, tombé dans l'oubli. Le seul à avoir bien connu la victime est le juge Barth. Au-delà de cette enquête passionnante, servie par une très belle écriture, on s'attache beaucoup aux personnages qui tirent parti de cette enquête pour y voir plus clair dans leur propre vie. Les romans d'Eric Halphen, aujourd'hui vice-président du Tribunal de Grande Instance de Paris, sont à l'image de cet homme profondément humaniste et laïque, qui s'est toujours battu contre l'injustice. Nadine Monfils