Dans un monde lucide, on devrait vivre désormais avec la peur au ventre, craindre pour sa vie et celle de ses enfants, et tous, qu'on soit riche ou pauvre, de gauche ou de droite, d'ici ou d'ailleurs, entrer prestement en décroissance. C'est-à-dire laisser sa voiture (diesel, essence ou électrique) au garage, voyager et consommer local, freiner sur la bidoche, boycotter Amazon et autres plate-formes de commerce en ligne, privilégier le troc et le seconde main, transformer son carré de pelouse en potager ou encore réduire immédiatement la taille de son cloud (qui n'est pas logé dans le ciel mais dans des serveurs très gourmands en électricité).
...