Les écrans sont arrivés dans nos vies il y a une vingtaine d'années et n'ont eu cesse de grapiller quelques heures quotidiennes en plus au fil du temps. Ils sont devenus nos postes de travail, nos outils de divertissement, nos bibliothèques ; de vraies petites bases de commandement numériques.

A l'occasion de la journée internationale du livre du 23 avril, Tout le monde lit relance sa campagne de sensibilisation à la lecture. La jeunesse de la Belgique francophone est l'une des plus mauvaises lectrices en Europe.

Ce que tout le monde lit propose est simple : 15 minutes de lecture quotidienne. Prendre 15 minutes de son temps à la maison, dans les transports, à l'école ou au boulot pour rendre la lecture virale et usuelle.

Un projet pilote a été lancé dans une série d'écoles primaires de la région de Charleroi. Dans chaque classe, 15 minutes de lecture sont prévues chaque jour. Quelques conditions sont importantes pour la bonne réalisation de ce moment lecture : une bibliothèque variée et le choix de livre laissé à l'élève (roman, bande-dessinées... Peu importe), le silence total et la régularité de ce moment. Une institutrice explique : "Au début, je pense que certains faisaient semblants de lire. Mais l'effet contagion joue énormément".

>> d'autres infos sur le site de l'opération

Charles Christiaens

Les écrans sont arrivés dans nos vies il y a une vingtaine d'années et n'ont eu cesse de grapiller quelques heures quotidiennes en plus au fil du temps. Ils sont devenus nos postes de travail, nos outils de divertissement, nos bibliothèques ; de vraies petites bases de commandement numériques. A l'occasion de la journée internationale du livre du 23 avril, Tout le monde lit relance sa campagne de sensibilisation à la lecture. La jeunesse de la Belgique francophone est l'une des plus mauvaises lectrices en Europe. Ce que tout le monde lit propose est simple : 15 minutes de lecture quotidienne. Prendre 15 minutes de son temps à la maison, dans les transports, à l'école ou au boulot pour rendre la lecture virale et usuelle. Un projet pilote a été lancé dans une série d'écoles primaires de la région de Charleroi. Dans chaque classe, 15 minutes de lecture sont prévues chaque jour. Quelques conditions sont importantes pour la bonne réalisation de ce moment lecture : une bibliothèque variée et le choix de livre laissé à l'élève (roman, bande-dessinées... Peu importe), le silence total et la régularité de ce moment. Une institutrice explique : "Au début, je pense que certains faisaient semblants de lire. Mais l'effet contagion joue énormément".>> d'autres infos sur le site de l'opérationCharles Christiaens