Antoine Wauters, enfant du pays

31/08/18 à 14:33 - Mise à jour à 14:33
Du Le Vif/L'Express du 23/08/18

Après Nos mères, le Belge Antoine Wauters fait coup double en cette rentrée littéraire avec la sortie de deux romans, achevés au même moment. On est parti le rejoindre sur ses terres liégeoises - point de départ intuitif de fictions à la cartographie imaginaire et poétique d'où regarder les intuitions de l'enfance, les conditions de la joie, le retour à la terre et peut-être au collectif.

"Bonjour, je suis dans le grand Nord et n'aurai que peu accès à mes mails. Pour toute urgence, passez par mon téléphone." A l'heure d'arranger le rendez-vous, Antoine Wauters est en Ecosse, et ses messages charrient des odeurs de tourbe, des images de lochs. De retour à Liège quelques jours plus tard, il arrive en fumant, petit anneau à l'oreille gauche, barbe brune et cheveux bouclés qui lui donnent de vagues airs de Julien Doré. Difficile de ne pas remarquer à quel point Antoine Wauters a changé depuis la parution de Nos mères, en 2014.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires