Le prix Renaudot a été décerné mercredi à l'écrivaine belge Amélie Nothomb pour "Premier sang" (ed. Albin Michel), mémoires fictives de son père décédé en 2020, un prix annoncé, comme de tradition, quelques secondes après le Goncourt. L'autrice de best-sellers a été élue au 2e tour, avec six voix.

Le Renaudot de l'essai a été décerné à "Dans ma rue y avait trois boutiques" (Presses de la Cité) d'Anthony Palou, a précisé Franz-Olivier Giesbert, un des jurés du Renaudot.

Le prix Renaudot a été décerné mercredi à l'écrivaine belge Amélie Nothomb pour "Premier sang" (ed. Albin Michel), mémoires fictives de son père décédé en 2020, un prix annoncé, comme de tradition, quelques secondes après le Goncourt. L'autrice de best-sellers a été élue au 2e tour, avec six voix. Le Renaudot de l'essai a été décerné à "Dans ma rue y avait trois boutiques" (Presses de la Cité) d'Anthony Palou, a précisé Franz-Olivier Giesbert, un des jurés du Renaudot.