"Pour les artistes, un arrêté royal (de pouvoirs spéciaux) est actuellement soumis à signature. Il ouvre pour une période limitée le droit aux allocations, avec un montant qui restera inchangé." a annoncé jeudi la ministre de l'Economie Nathalie Muylle (CD&V) en séance plénière de la Chambre.

Mme Muylle a ajouté qu'une concertation intense était en cours avec le secteur représentant tant les salariés que les indépendants et les intermittents. "Ma cellule stratégique identifie les problèmes et coopère afin de trouver une solution. Nous allons coopérer."

"Nous nous réjouissons sur cette ouverture de Mme Muylle, que nous attendions depuis des semaines. Les artistes et intermittents sont jusqu'ici les grands oubliés de cette crise. Leur permettre d'avoir accès au chômage économique est une première étape, mais il faudra sans doute d'autres mesures. Leurs représentants seront concertés, on ne peut que formuler le voeux que ces mesures complémentaires viendront rapidement. C'est en tout cas notre priorité", a réagi la députée Julie Chanson (Ecolo).

"Pour les artistes, un arrêté royal (de pouvoirs spéciaux) est actuellement soumis à signature. Il ouvre pour une période limitée le droit aux allocations, avec un montant qui restera inchangé." a annoncé jeudi la ministre de l'Economie Nathalie Muylle (CD&V) en séance plénière de la Chambre.Mme Muylle a ajouté qu'une concertation intense était en cours avec le secteur représentant tant les salariés que les indépendants et les intermittents. "Ma cellule stratégique identifie les problèmes et coopère afin de trouver une solution. Nous allons coopérer." "Nous nous réjouissons sur cette ouverture de Mme Muylle, que nous attendions depuis des semaines. Les artistes et intermittents sont jusqu'ici les grands oubliés de cette crise. Leur permettre d'avoir accès au chômage économique est une première étape, mais il faudra sans doute d'autres mesures. Leurs représentants seront concertés, on ne peut que formuler le voeux que ces mesures complémentaires viendront rapidement. C'est en tout cas notre priorité", a réagi la députée Julie Chanson (Ecolo).