Les chiffres de Sciensano (graphique page 16) et l'étude que vient de réaliser l'Institut Pasteur le prouvent: les lieux culturels ne sont pas des endroits de transmission du virus.

Il est établi que les activités et représentations culturelles dans des salles dont la ventilation et/ou l'aération sont contrôlées, ne présentent pas de dangerosité d'autant plus si les personnes sont assises et masquées, et si nous les installons suivant les règles définies pour notre secteur, CST ou distanciation/CIRM.

Aucun cluster n'a été identifié dans une salle de spectacle.

Fermer les lieux de culture pendant une période de deux semaines serait donc non seulement un geste inutile, d'un point de vue sanitaire, mais également une (nouvelle) catastrophe économique, pour tous nos secteurs:

  • Toute la planification des représentations, l'organisation des réservations, l'équilibre des tournées seraient une fois de plus bouleversés;
  • A l'heure où les politiques plaident pour une amélioration de la protection sociale des travailleurs des arts,ces derniers seront encore plus précarisés et une charge administrative supplémentaire de révision des programmations devra être assurée;
  • Les diminutions des recettes en billetterie, les annulations, les reports pèsent déjà et vont encore peser lourdement, conséquence du climat anxiogène et des décisions successives des Codeco. Toute limitation de jauge va accentuer ces annulations et ces reports, comme c'est déjà le cas pour les concerts debout. Des mesures de protection sociale doivent être prises dès maintenant; vu le contexte particulièrement difficile, des aides économiques sont déjà indispensables. Une fermeture ou une réduction de jauge aggravera encore la situation et mettra tout le secteur culturel à genoux.

L'expérience a montré l'importance de la culture pour maintenir un lien social indispensable à préserver la santé mentale. Évitons d'accentuer les sentiments d'isolement, de repli sur soi; soyons attentifs à l'équilibre des personnes et des familles, déjà confrontées à des pertes de revenus, aux difficultés du télétravail et à la gestion compliquée des déjà trop nombreux enfants privés d'écoles.

Mesdames et Messieurs membres du Codeco,

Prenez les bonnes décisions nécessaires, utiles et non discriminatoires pour contenir la propagation du Covid. Ne fermez pas le secteur culturel, élément clé de notre vie sociale.

Fédérations signataires:

  • ABDIL - Auteur.trice.s de la Bande Dessinée et de l'Illustration Réuni.e.s
  • AIRES LIBRES - Fédération des Arts forains, du Cirque et de la Rue
  • AMBITUS - Fédération des ensembles belges indépendants des musiques classiques
  • ARRF - Association des réalisateurs et réalisatrices francophones
  • ARTISTS UNITED
  • L'ASA - Association des Scénaristes
  • Court-Circuit: Pôle Musiques Actuelles - Fédération d'organisations de concerts
  • CTEJ - Chambre des théâtres pour l'enfance et la jeunesse
  • FACIR - Fédération des auteurs compositeurs interprètes réunis
  • la FAP - Fédération des Arts Plastiques
  • FAT - Fédération Théâtre Action
  • FBMU - Fédération des Bookers et Managers Uni·e·s
  • FEAS - Fédération des employeurs des Arts de la Scène
  • FCI - Fédération de la Culture Indépendantes
  • AS - Union des Artistes du Spectacle
Les chiffres de Sciensano (graphique page 16) et l'étude que vient de réaliser l'Institut Pasteur le prouvent: les lieux culturels ne sont pas des endroits de transmission du virus.Il est établi que les activités et représentations culturelles dans des salles dont la ventilation et/ou l'aération sont contrôlées, ne présentent pas de dangerosité d'autant plus si les personnes sont assises et masquées, et si nous les installons suivant les règles définies pour notre secteur, CST ou distanciation/CIRM.Aucun cluster n'a été identifié dans une salle de spectacle.Fermer les lieux de culture pendant une période de deux semaines serait donc non seulement un geste inutile, d'un point de vue sanitaire, mais également une (nouvelle) catastrophe économique, pour tous nos secteurs:L'expérience a montré l'importance de la culture pour maintenir un lien social indispensable à préserver la santé mentale. Évitons d'accentuer les sentiments d'isolement, de repli sur soi; soyons attentifs à l'équilibre des personnes et des familles, déjà confrontées à des pertes de revenus, aux difficultés du télétravail et à la gestion compliquée des déjà trop nombreux enfants privés d'écoles.Mesdames et Messieurs membres du Codeco,Prenez les bonnes décisions nécessaires, utiles et non discriminatoires pour contenir la propagation du Covid. Ne fermez pas le secteur culturel, élément clé de notre vie sociale. Fédérations signataires: