Dans le genre "film méchant", on vous faisait part il y a quelques jours de nos doutes quant à la qualification du remake des Chiens de Paille de Sam Peckinpah dans cette catégorie, production pourtant basée sur du matériel de première bourre. Pas de panique, les maniaques, on vous a trouvé un autre film pour augmenter votre taux de stress et de dégoût humain: l'Espagnol Secuestrados, déjà primé sur divers festivals en 2010 et qui sort le mois prochain aux Etats-Unis, probablement à l'international dans la foulée. Rebaptisé Kidnapped, il annonce clairement la couleur : une famille est sequestrée chez elle par des malfaiteurs et ça part sévèrement en saucisse. Attention, bande-annonce choc.

http://trailers.apple.com/trailers/independent/kidnapped/

---

Tarantino et le cinéma chinois, essentiellement hong-kongais, c'est une longue histoire d'amour et de pillage, diraient même certains critiques. Ce n'est pas l'avis des documentalistes français à la base du moyen-métrage Quentin Tarantino : Le Disciple de Hong-Kong, qui ont rencontré pas mal de réalisateurs locaux plutôt admiratifs du travail de QT. Le petit plus, selon eux : à la différence de ceux qui copient simplement et techniquement les scènes, Tarantino comprendrait carrément l'essence du cinéma de genre. La politesse asiatique à son sommet...

http://blogs.indiewire.com/shadowandact/archives/trailer_for_documentary_on_quentin_tarantinos_influences_-_tarantino_the_di/

---

The Horrors sont de retour avec un troisième album et le moins que l'on puisse dire, c'est que son premier extrait écoutable n'est pas franchement convaincant. Après le garage-rock violent du premier et le gothique lyrique de Primary Colors, il ne faudrait tout de même pas qu'ils tombent dans la soupe new-wave mid-eighties non plus, hein... Cette fois, ça fait vraiment peur !

http://www.nme.com/news/the-horrors/56875

---

Avec Portal 2 et LA Noire, le jeu vidéo offre-t-il tout ce qui manque aux blockbusters hollywoodiens du moment : en un mot comme en cent, beaucoup d'intelligence et une invitation à utiliser son cerveau plutôt que ses doigts, que cela soit pour pousser sur les boutons ou agripper le pop-corn? Charlie Brooker se posait récemment la question dans The Guardian, Slate l'a traduite et la partage.

http://www.slate.fr/lien/38531/jeux-video-hollywood

Serge Coosemans

Dans le genre "film méchant", on vous faisait part il y a quelques jours de nos doutes quant à la qualification du remake des Chiens de Paille de Sam Peckinpah dans cette catégorie, production pourtant basée sur du matériel de première bourre. Pas de panique, les maniaques, on vous a trouvé un autre film pour augmenter votre taux de stress et de dégoût humain: l'Espagnol Secuestrados, déjà primé sur divers festivals en 2010 et qui sort le mois prochain aux Etats-Unis, probablement à l'international dans la foulée. Rebaptisé Kidnapped, il annonce clairement la couleur : une famille est sequestrée chez elle par des malfaiteurs et ça part sévèrement en saucisse. Attention, bande-annonce choc.http://trailers.apple.com/trailers/independent/kidnapped/---Tarantino et le cinéma chinois, essentiellement hong-kongais, c'est une longue histoire d'amour et de pillage, diraient même certains critiques. Ce n'est pas l'avis des documentalistes français à la base du moyen-métrage Quentin Tarantino : Le Disciple de Hong-Kong, qui ont rencontré pas mal de réalisateurs locaux plutôt admiratifs du travail de QT. Le petit plus, selon eux : à la différence de ceux qui copient simplement et techniquement les scènes, Tarantino comprendrait carrément l'essence du cinéma de genre. La politesse asiatique à son sommet... http://blogs.indiewire.com/shadowandact/archives/trailer_for_documentary_on_quentin_tarantinos_influences_-_tarantino_the_di/---The Horrors sont de retour avec un troisième album et le moins que l'on puisse dire, c'est que son premier extrait écoutable n'est pas franchement convaincant. Après le garage-rock violent du premier et le gothique lyrique de Primary Colors, il ne faudrait tout de même pas qu'ils tombent dans la soupe new-wave mid-eighties non plus, hein... Cette fois, ça fait vraiment peur ! http://www.nme.com/news/the-horrors/56875---Avec Portal 2 et LA Noire, le jeu vidéo offre-t-il tout ce qui manque aux blockbusters hollywoodiens du moment : en un mot comme en cent, beaucoup d'intelligence et une invitation à utiliser son cerveau plutôt que ses doigts, que cela soit pour pousser sur les boutons ou agripper le pop-corn? Charlie Brooker se posait récemment la question dans The Guardian, Slate l'a traduite et la partage. http://www.slate.fr/lien/38531/jeux-video-hollywoodSerge Coosemans