En attendant, les New-Yorkais sont de passage pour larguer leur punk-funk probablement pour la dernière fois en terre belge, Murphy ayant annoncé la fin du projet.

Au printemps, le groupe s'était déjà arrêté à l'AB bruxelloise. A Werchter, il a joué pareil, mais resserré. Dans tous les sens du terme. A l'étroit sur la scène du Marquee, et apparemment heureux de l'être, le septet a balancé aussi un set allant à l'essentiel. En commençant par Us vs Them et en terminant par New York I Love You But You're Bringing Me Down, et passant à nouveau par le tryptique magique autour de Movement, Tribulations et Losing My Edge.

Un itinéraire classique. Mais toujours magique. A la fois sec comme un coup de trique et assez organique et branlant que pour laisser les morceaux respirer. Yabon.

Laurent Hoebrechts à Werchter