Plus fluet que jamais, petit et mince dans son pull à maille chevronnée vert bouteille, Woody Allen a la peau hâlée en cette fin d'été. Il arrive à Paris en provenance de San Sebastian, au Pays basque espagnol. C'est là qu'il vient de tourner son prochain film, profitant du festival de cinéma local et internationalement réputé pour y filmer une histoire mettant en scène une attachée de presse, son mari et l'équipe d'un film américain sélectionné dont l'héroïne doit s'occuper durant le festival.
...