Efira, nommée Meilleure actrice

L'actrice belge Virginie Efira est en lice pour le César de la Meilleure actrice pour son rôle dans Adieu Les Cons d'Albert Dupontel, a annoncé mercredi l'Académie des César, une institution phare du cinéma français profondément renouvelée cette année après avoir été secouée en 2020 par une crise historique.

Dans Adieu Les Cons, Virginie Efira incarne une quadragénaire qui apprend être atteinte d'une maladie incurable qui la condamne. Elle décide alors de retrouver l'enfant qu'elle a dû abandonner à 15 ans, sous l'injonction de ses parents. Dans sa quête, elle est aidée par un brillant informaticien qui vient d'être rétrogradé en raison de son âge et un archiviste aveugle mais débrouillard.

Virginie Efira, qui dispose également de la nationalité française, tentera de se distinguer face à Laure Calamy (Antoinette dans les Cévennes), Martine Chevallier (Deux), Camélia Jordana (Les Choses qu'on dit, les choses qu'on fait) et Barbara Sukowa (Deux).

Dequenne et Moreau, pour le second-rôle

Les actrices belges Emilie Dequenne et Yolande Moreau sont toutes deux en lice pour le César de la Meilleure actrice dans un second rôle. Emilie Dequenne est retenue pour son rôle dans Les choses qu'on dit, les choses qu'on fait, nouvelle exploration des sentiments amoureux d'Emmanuel Mouret, et Yolande Moreau pour son interprétation dans La Bonne Épouse de Martin Provost, dont l'histoire se déroule dans une école ménagère, où l'on apprenait jadis aux jeunes filles à devenir des épouses parfaites. Les deux Belges tenteront de se démarquer face à Fanny Ardant (Adn), Valeria Bruni Tedeschi (Eté 85) et Noémie Lvovsky (La Bonne Épouse).

Trois Belges nommés dans les catégories techniques

Le chef opérateur Hichame Alaouie est ainsi nommé dans la catégorie Meilleure image et sa compatriote costumière Pascaline Chavanne dans la section Meilleurs costumes. Tous deux sont retenus pour leur travail sur Été 85 du réalisateur français François Ozon. "Il s'agit de la neuvième nomination pour la cheffe costumière qui a déjà remporté deux César, pour 'Renoir' en 2014 et pour J'accuse en 2020", se réjouit Wallonie Bruxelles Images dans un communiqué.

Fred Demolder est lui retenu dans la catégorie du Meilleur son pour sa participation au film Antoinette dans les Cévennes réalisé par la Française Caroline Vignal. Le Belge avait déjà été récompensé pour L'Odyssée de Jérôme Salle en 2017.

Un trio Mouret, Ozon, Dupontel, en tête des nominations aux César 2021

Emmanuel Mouret fait la course en tête au terme de ce tour préliminaire, avec sa nouvelle exploration des sentiments amoureux Les choses qu'on dit, les choses qu'on fait, 13 nominations au compteur.

Le dixième long-métrage du réalisateur de 50 ans devance d'un cheveu la romance gay Eté 85 de François Ozon, un cinéaste souvent nommé mais jamais récompensé, et la comédie Adieu les Cons d'un roi de l'humour décapant, Albert Dupontel, 12 nominations chacun.

Après une année très particulière, marquée par des mois de fermeture des salles pour cause de pandémie, les 4.292 membres de l'Académie ont dû faire leur choix parmi 125 films qui ont réussi malgré tout à sortir. Un peu plus de la moitié d'entre eux (54,9%) ont voté.

Les trois long-métrages de tête sont nommés dans la catégorie reine du "meilleur film", aux côtés de deux autres: la comédie Antoinette dans les Cévennes de Caroline Vignal et le documentaire Adolescentes de Sébastien Lifshitz, qui a remporté fin janvier le prix Louis-Delluc, considéré comme le Goncourt du cinéma.

Les membres de l'Académie des César, une institution phare du cinéma français profondément renouvelée cette année après avoir été secouée en 2020 par une crise historique, ont désormais jusqu'au 12 mars pour désigner les lauréats des prix les plus prestigieux du cinéma.

La cérémonie aura ensuite lieu à l'Olympia, le soir-même, sous la présidence de Roschdy Zem, avec Marina Foïs en maîtresse de cérémonie, Laurent Lafitte et Blanche Gardin à l'écriture des sketchs.

Sont nommés

Pour le César de la Meilleure actrice:

  • Laure Calamy dans "Antoinette dans les Cévennes"
  • Martine Chevalier dans "Deux"
  • Virginie Efira dans "Adieu les cons"
  • Camélia Jordana dans "Les choses qu'on dit, les choses qu'on fait"
  • Barbara Sukowa dans "Deux"

Pour le César du Meilleur acteur :

  • Sami Bouajila dans "Un fils"
  • Jonathan Cohen dans "Énorme"
  • Albert Dupontel dans "Adieu les cons"
  • Niels Schneider dans "Les choses qu'on dit, les choses qu'on fait"
  • Lambert Wilson dans "De Gaulle"

Pour le César du Meilleur film:

  • "Adieu les cons" produit par Catherine Bozorgan, réalisé par Albert Dupontel
  • "Adolescentes" produit par Muriel Meynard, réalisé par Sébastien Lifshitz
  • "Antoinette dans les Cévennes" produit par Laetitia Galitzine, Aurélie Trouvé-Rouvière, réalisé par Caroline Vignal
  • "Les choses qu'on dit, les choses qu'on fait" produit par Frédéric Niedermayer, réalisé par Emmanuel Mouret
  • "Été 85" produit par Eric Altmayer, Nicolas altmayer, réalisé par François Ozon

Pour le César de la Meilleure actrice dans un second rôle:

  • Fanny Ardant dans "ADN"
  • Valeria Bruni Tedeschi dans "Été 85"
  • Emilie Dequenne dans "Les choses qu'on dit, les choses qu'on fait"
  • Noémie lvovsky dans "La Bonne Épouse"
  • Yolande Moreau dans "la Bonne Épouse"

Lire aussi notre critique de La Bonne Épouse

Pour le César du Meilleur acteur dans un second rôle:

  • Edouard Baer dans "La Bonne Épouse"
  • Louis Garrel dans "ADN"
  • Benjamin Lavernhe dans "Antoinette dans les Cévennes"
  • Vincent Macaigne dans "Les choses qu'on dit, les choses qu'on fait"
  • Nicolas marié dans "Adieu les cons"

Pour le César du Meilleur espoir féminin:

  • Mélissa Guers dans "La fille au bracelet"
  • India Hair dans "Poissonsexe"
  • Julia Piaton dans "Les choses qu'on dit, les choses qu'on fait"
  • Camille Rutherford dans "Felicità"
  • Fathia Youssouf dans "Mignonnes"

our le César du Meilleur espoir masculin:

  • Guang Huo dans "La nuit venue"
  • Félix Lefebvre dans "Été 85"
  • Benjamin Voisin dans "Été 85"
  • Alexandre Wetter dans "Miss"
  • Jean-pascal Zadi dans "Tout simplement noir"

Pour le César du Meilleur scénario original:

  • Albert Dupontel pour "Adieu les cons"
  • Caroline Vignal pour "Antoinette dans les Cévennes"
  • Emmanuel Mouret pour "Les choses qu'on dit, les choses qu'on fait"
  • Filippo Meneghetti, Malysone Bovorasmy pour "Deux"
  • Benoît Delépine, Gustave Kervern pour "Effacer l'historique"

Pour le César de la Meilleure adaptation:

  • Olivier Assayas pour "Cuban network"
  • Hannelore Cayre, Jean-paul Salomé pour "La daronne"
  • François Ozon pour "Été 85"
  • Stéphane Demoustier pour "La fille au bracelet"
  • Eric Barbier pour "Petit pays"

Pour le César de la Meilleure musique originale:

  • Christophe Julien pour "Adieu les cons"
  • Stephen Warbeck pour "ADN"
  • Mateï Bratescot pour "Antoinette dans les Cévennes"
  • Jean-benoît Dunckel pour "Été 85"
  • Rone pour "La nuit venue"

Pour le César de la Meilleure réalisation :

  • Albert Dupontel pour "Adieu les cons"
  • Maïwenn pour "ADN"
  • Sébastien Lifshitz pour "Adolescentes"
  • Zmmanuel Mouret pour "Les choses qu'on dit, les choses qu'on fait"
  • François Ozon pour "Été 85"

Pour le César du Meilleur film d'animation:

pour le court métrage:

  • "Bach-Hông" réalisé par Elsa Duhamel, produit par Sophie Fallot
  • "L'Heure de l'Ours" réalisé par Agnès Patron, produit par Ron Dyens
  • "L'Odyssée de Choum" réalisé par Julien Bisaro, produit par Claire Paoletti
  • "La Tête dans les Orties" réalisé par Paul Cabon, produit par Jean-François Le Corre, Mathieu Courtois

pour le long métrage

  • "Calamity, une enfance de Martha Jane Cannary" réalisé par Rémi Chayé, produit par Henri Magalon, Claire La Combe
  • "Josep" réalisé par Aurel, produit par Serge Lalou
  • "Petit vampire" réalisé par Joann Sfar, produit par Antoine Delesvaux, Aton Soumache

Pour le César du Meilleur film documentaire:

  • "Adolescentes" réalisé par Sébastien Lifshitz, produit par Muriel Meynard
  • "La cravate" réalisé par Etienne Chaillou, Mathias Théry, produit par Juliette Guigon, Patrick Winocour
  • "Cyrille Agriculteur, 30 ans, 20 vaches, du lait, du beurre, des dettes" réalisé par Rodolphe Marconi, produit par Eric Hannezo
  • "Histoire d'un regard" réalisé par Mariana Otero, produit par Denis Freyd
  • "Un pays qui se tient sage" réalisé par David du Fresne, produit par Bertrand Faivre

Pour le César du Meilleur premier film:

  • "Deux" réalisé par Filippo Meneghetti, produit par Pierre-Emmanuel Fleurantin, Laurent Baujard
  • "Garçon chiffon" réalisé par Nicolas Maury, produit par Charles Gillibert
  • "Mignonnes" réalisé par Maïmouna Doucouré, produit par Zangro
  • "Tout simplement noir" réalisé par Jean-Pascal Zadi, John Wax, produit par Sidonie Dumas
  • "Un divan à Tunis" réalisé par Manele Labidi, produit par Jean-Christophe Reymond

Pour le César du Meilleur film étranger:

  • "1917" réalisé par Sam Mendes
  • "La communion" réalisé par Jan Komasa
  • "Dark waters" réalisé par Todd Haynes
  • "Drunk" réalisé par Thomas Vinterberg
  • "Eva en août" réalisé par Jonas Trueba

Pour le César du Meilleur son:

  • Jean Minondo, Gurwal coïc-gallas, Cyril holtz pour "Adieu les cons"
  • Yolande Decarsin, Jeanne Delplancq, Fanny Martin, Olivier Goinard pour "Adolescentes"
  • Guillaume Valeix, Fred Demolder, Jean-Paul Hurier pour "Antoinette dans les Cévennes"
  • Maxime Gavaudan, François Mereu, Jean-Paul Hurier pour "Les choses qu'on dit, les choses qu'on fait"
  • Brigitte Taillandier, Julien Roig, Jean-Paul Hurier pour "Été 85"

Pour le César de la Meilleure photo:

  • Alexis Kavyrchine pour "Adieu les cons"
  • Antoine Parouty, Paul Guilhaume pour "Adolescentes"
  • Simon Beaufils pour "Antoinette dans les Cévennes"
  • Laurent Desmet pour "Les choses qu'on dit, les choses qu'on fait"
  • Hichame Alaouié pour "Été 85"

Pour le César du Meilleur montage:

  • Christophe Pinel pour "Adieu les cons"
  • Tina Baz pour "Adolescentes"
  • Annette Dutertre pour "Antoinette dans les Cévennes"
  • Martial Salomon pour "Les choses qu'on dit, les choses qu'on fait"
  • Laure Gardette pour "Été 85"

Pour le César des Meilleurs costumes:

  • Mimi Lempicka pour "Adieu les cons"
  • Madeline Fontaine pour "La bonne épouse"
  • Hélène Davoudian pour "Les choses qu'on dit, les choses qu'on fait"
  • Anaïs Romand, Sergio Ballo pour "De Gaulle"
  • Pascaline Chavanne pour "Été 85"

Pour le César des Meilleurs décors:

  • Carlos Conti pour "Adieu les cons"
  • Thierry François pour "La bonne épouse"
  • David Faivre pour "Les choses qu'on dit, les choses qu'on fait"
  • Nicolas De Boiscuillé pour "De Gaulle"
  • Benoît Barouh pour "Été 85"

Pour le César du Meilleur film de court métrage:

  • "L'aventure atomique" réalisé par Loïc barché, produit par Lucas Tothe, Sylvain Lagrillère
  • "Bal Tringue" réalisé par Josza Anjembe, produit par Nelson Ghrénassia
  • "Je serai parmi les amandiers" réalisé par Marie Le Floc'h, produit par Lionel Massol, Pauline Seigland
  • "Qu'importe si les bêtes meurent" réalisé par Sofia Alaoui, produit par Margaux Lorier, Frédéric du Breuil
  • "Un adieu" réalisé par Mathilde Profit, produit par Jeanne Ezvan, Marthe Lamy
L'actrice belge Virginie Efira est en lice pour le César de la Meilleure actrice pour son rôle dans Adieu Les Cons d'Albert Dupontel, a annoncé mercredi l'Académie des César, une institution phare du cinéma français profondément renouvelée cette année après avoir été secouée en 2020 par une crise historique.Dans Adieu Les Cons, Virginie Efira incarne une quadragénaire qui apprend être atteinte d'une maladie incurable qui la condamne. Elle décide alors de retrouver l'enfant qu'elle a dû abandonner à 15 ans, sous l'injonction de ses parents. Dans sa quête, elle est aidée par un brillant informaticien qui vient d'être rétrogradé en raison de son âge et un archiviste aveugle mais débrouillard. Virginie Efira, qui dispose également de la nationalité française, tentera de se distinguer face à Laure Calamy (Antoinette dans les Cévennes), Martine Chevallier (Deux), Camélia Jordana (Les Choses qu'on dit, les choses qu'on fait) et Barbara Sukowa (Deux). Les actrices belges Emilie Dequenne et Yolande Moreau sont toutes deux en lice pour le César de la Meilleure actrice dans un second rôle. Emilie Dequenne est retenue pour son rôle dans Les choses qu'on dit, les choses qu'on fait, nouvelle exploration des sentiments amoureux d'Emmanuel Mouret, et Yolande Moreau pour son interprétation dans La Bonne Épouse de Martin Provost, dont l'histoire se déroule dans une école ménagère, où l'on apprenait jadis aux jeunes filles à devenir des épouses parfaites. Les deux Belges tenteront de se démarquer face à Fanny Ardant (Adn), Valeria Bruni Tedeschi (Eté 85) et Noémie Lvovsky (La Bonne Épouse). Le chef opérateur Hichame Alaouie est ainsi nommé dans la catégorie Meilleure image et sa compatriote costumière Pascaline Chavanne dans la section Meilleurs costumes. Tous deux sont retenus pour leur travail sur Été 85 du réalisateur français François Ozon. "Il s'agit de la neuvième nomination pour la cheffe costumière qui a déjà remporté deux César, pour 'Renoir' en 2014 et pour J'accuse en 2020", se réjouit Wallonie Bruxelles Images dans un communiqué. Fred Demolder est lui retenu dans la catégorie du Meilleur son pour sa participation au film Antoinette dans les Cévennes réalisé par la Française Caroline Vignal. Le Belge avait déjà été récompensé pour L'Odyssée de Jérôme Salle en 2017.Emmanuel Mouret fait la course en tête au terme de ce tour préliminaire, avec sa nouvelle exploration des sentiments amoureux Les choses qu'on dit, les choses qu'on fait, 13 nominations au compteur. Le dixième long-métrage du réalisateur de 50 ans devance d'un cheveu la romance gay Eté 85 de François Ozon, un cinéaste souvent nommé mais jamais récompensé, et la comédie Adieu les Cons d'un roi de l'humour décapant, Albert Dupontel, 12 nominations chacun. Après une année très particulière, marquée par des mois de fermeture des salles pour cause de pandémie, les 4.292 membres de l'Académie ont dû faire leur choix parmi 125 films qui ont réussi malgré tout à sortir. Un peu plus de la moitié d'entre eux (54,9%) ont voté. Les trois long-métrages de tête sont nommés dans la catégorie reine du "meilleur film", aux côtés de deux autres: la comédie Antoinette dans les Cévennes de Caroline Vignal et le documentaire Adolescentes de Sébastien Lifshitz, qui a remporté fin janvier le prix Louis-Delluc, considéré comme le Goncourt du cinéma. Les membres de l'Académie des César, une institution phare du cinéma français profondément renouvelée cette année après avoir été secouée en 2020 par une crise historique, ont désormais jusqu'au 12 mars pour désigner les lauréats des prix les plus prestigieux du cinéma. La cérémonie aura ensuite lieu à l'Olympia, le soir-même, sous la présidence de Roschdy Zem, avec Marina Foïs en maîtresse de cérémonie, Laurent Lafitte et Blanche Gardin à l'écriture des sketchs.Pour le César de la Meilleure actrice:Pour le César du Meilleur acteur : Pour le César du Meilleur film: Pour le César de la Meilleure actrice dans un second rôle: Pour le César du Meilleur acteur dans un second rôle:Pour le César du Meilleur espoir féminin:our le César du Meilleur espoir masculin: Pour le César du Meilleur scénario original:Pour le César de la Meilleure adaptation: Pour le César de la Meilleure musique originale: Pour le César de la Meilleure réalisation : Pour le César du Meilleur film d'animation:pour le court métrage:pour le long métragePour le César du Meilleur film documentaire: Pour le César du Meilleur premier film: Pour le César du Meilleur film étranger: Pour le César du Meilleur son: Pour le César de la Meilleure photo:Pour le César du Meilleur montage: Pour le César des Meilleurs costumes: Pour le César des Meilleurs décors: Pour le César du Meilleur film de court métrage: