© Biennale di Venezia

Paresseux, Simone Massi? Pour l'affiche officielle de la Mostra, dévoilée ce vendredi, le graphiste et réalisateur italien utilise le même visuel que celui dont il avait gratifié l'édition précédente: un rhinocéros massif et un enfant dans une barque, une image inspirée du film de Fellini Et vogue le navire (1983). La seule différence cette année, c'est qu'il y adjoint en premier plan une silhouette, que l'on reconnaît sans grand effort comme étant celle de Bruno Ganz dans L'Eternité et un jour, de Theodoros Angelopoulos (1998).

En réalité, il ne s'agit pas de fainéantise. L'affiche se veut symbole, d'une part, en évoquant "à la fois la continuité et la rupture avec le passé", dynamique qui anime autant le cinéma que les hommes. Mais surtout, il est ici question de rendre hommage au cinéaste Angelopoulos, disparu il y a un an après un accident de la route.

La Mostra de Venise tient son affiche, reste désormais à trouver des films. Seul Gravity, le récit de SF interstellaire d'Alfonso Cuarón (Les fils de l'homme), est confirmé à l'heure actuelle: c'est lui qui ouvrira la compétition le 28 août prochain. Les oeuvres qui se disputeront l'un ou l'autre Lion face au jury présidé par Alberto Barbera, elles, seront connues d'ici fin juillet.

C.G.

La Mostra de Venise, du 28 août au 7 septembre

http://www.labiennale.org/en/cinema/

Paresseux, Simone Massi? Pour l'affiche officielle de la Mostra, dévoilée ce vendredi, le graphiste et réalisateur italien utilise le même visuel que celui dont il avait gratifié l'édition précédente: un rhinocéros massif et un enfant dans une barque, une image inspirée du film de Fellini Et vogue le navire (1983). La seule différence cette année, c'est qu'il y adjoint en premier plan une silhouette, que l'on reconnaît sans grand effort comme étant celle de Bruno Ganz dans L'Eternité et un jour, de Theodoros Angelopoulos (1998).En réalité, il ne s'agit pas de fainéantise. L'affiche se veut symbole, d'une part, en évoquant "à la fois la continuité et la rupture avec le passé", dynamique qui anime autant le cinéma que les hommes. Mais surtout, il est ici question de rendre hommage au cinéaste Angelopoulos, disparu il y a un an après un accident de la route. La Mostra de Venise tient son affiche, reste désormais à trouver des films. Seul Gravity, le récit de SF interstellaire d'Alfonso Cuarón (Les fils de l'homme), est confirmé à l'heure actuelle: c'est lui qui ouvrira la compétition le 28 août prochain. Les oeuvres qui se disputeront l'un ou l'autre Lion face au jury présidé par Alberto Barbera, elles, seront connues d'ici fin juillet. C.G.