À l'origine, il y a ce livre éponyme écrit par le jeune ingénieur malawite William Kamkwamba où il raconte sa propre histoire. En 2006, alors qu'il n'est encore qu'un adolescent, il devient célèbre dans son pays en construisant une éolienne à base de morceaux de bicyclette et de matériaux ramassés dans une décharge voisine. Soit la première d'une série d'inventions spontanées qui lui permettront de sortir sa famille et son village de la famine. Et une trajectoire humaine digne des plus grandes épopées mythiques que lorgne depuis une décennie déjà l'acteur anglo-nigérian Chiwetel Ejiofor, révélé au cinéma dans le Amistad de Steven Spielberg (1997) avant de faire le bonheur des Stephen Frears (Dirty Pretty Things), Woody Allen (Melinda and Melinda), Spike Lee (Inside Man), Alfonso Cuarón (Children of Men), Ridley Scott (American Gangster) et autre Steve McQueen (12 Years a Slave). "Non contente d'être tout bonnement incroyable, l'histoire de William est terriblement inspirante, s'enthousiasma...