"Cela fait maintenant déjà plus de 60 jours que toutes nos activités ont été interrompues. 60 jours durant lesquels nos associations tentent quotidiennement d'interpeller les ministres fédéraux, sans succès, explique la plateforme No Culture No Future dans son communiqué. Aucun interlocuteur, aucun relais, aucune communication, aucune information! Nous sommes à peine évoqués au CNS alors que nous sommes le premier secteur fragilisé par la crise, au même titre que le secteur de l'horeca. Les ministres ont pourtant reçu des informations chiffrées concernant tous nos secteurs d'activités. Ils ont depuis plusieurs semaines une photographie documentée des dégâts déjà occasionnés par la crise, et des risques pressentis pour les mois à venir."

"Il est maintenant grand temps de nous écouter... et d'agir!", tempête le collectif qui rappelle qu'une liste de mesures qu'il espère voir mises en place est disponible sur son site Internet.

Parmi les visages de la vidéo, on pourra notamment reconnaître François Damiens, Jaco Van Dormael, Déborah François, Pablo Andres, Olivier Gourmet, Anne Coesens, Claude Semal, Lubna Azabal, Vincent Patar et Stéphane Aubier, Olivier Masset-Depasse, Angelo Bison, Erika Sainte, Fabrizio Rongione, Yannick et Jérémie Renier, Stephan Streker, Thomas Ancora, Stéfan Liberski, Kody, Jean-Jacques Rausin, Pauline Etienne, Charlie Dupont, Thomas Gunzig, Guillaume Senez, Catherine Salée, Stéphanie Van Vyve, Tania Garbarski, Fabrice du Welz, Frédéric Fonteyne et Anne Paulicevich, Joachim Lafosse, Jonathan Zaccai, Mourade Zeguendi, Abel et Gordon... mais également beaucoup de visages moins connus qui représentent tous les métiers du secteur, 450 professionnels en tout.