À l'époque, la mode, dans les magazines pour jeunes femmes, était aux questionnaires: on voulait savoir qui était qui, qui faisait quoi, comment on s'habillait, ce dont on rêvait, et où on partirait vivre avec l'homme qui deviendrait son mari. Dans Qui êtes-vous Polly Magoo?, William Klein prit cette mode à la lettre, et décida d'appliquer la logique du questionnaire...