Le cinéma de Los Angeles a été bâti en 1922 et s'enorgueillit d'avoir accueilli la première séance de promotion jamais organisée à Hollywood ("Robin des Bois", avec Douglas Fairbanks dans le rôle-titre). Il avait aussi eu le privilège du lancement d'un grand nombre de films de l'Age d'or du cinéma, comme "La ruée vers l'or" de Chaplin ou "Les Dix Commandements".

Netflix prévoit justement d'y organiser le lancement de ses films ainsi que d'autres événements spéciaux. Le géant de la vidéo à la demande, qui n'a pas dévoilé le montant de la transaction, gèrera l'établissement en partenariat avec la Cinémathèque américaine, une association à but non lucratif qui avait racheté puis rénové le cinéma délabré en 1996.

Netflix a dépensé ces dernières années des milliards de dollars pour attirer à lui les grands noms de l'industrie du cinéma, s'imposant aux côtés des grands studios traditionnels d'Hollywood pour produire des films remarqués, comme "Roma" ou "The Irishman".

L'an dernier, Netflix avait déjà racheté un cinéma historique de New York, le Paris Theatre, qui avait fermé ses portes.

Le cinéma de Los Angeles a été bâti en 1922 et s'enorgueillit d'avoir accueilli la première séance de promotion jamais organisée à Hollywood ("Robin des Bois", avec Douglas Fairbanks dans le rôle-titre). Il avait aussi eu le privilège du lancement d'un grand nombre de films de l'Age d'or du cinéma, comme "La ruée vers l'or" de Chaplin ou "Les Dix Commandements". Netflix prévoit justement d'y organiser le lancement de ses films ainsi que d'autres événements spéciaux. Le géant de la vidéo à la demande, qui n'a pas dévoilé le montant de la transaction, gèrera l'établissement en partenariat avec la Cinémathèque américaine, une association à but non lucratif qui avait racheté puis rénové le cinéma délabré en 1996. Netflix a dépensé ces dernières années des milliards de dollars pour attirer à lui les grands noms de l'industrie du cinéma, s'imposant aux côtés des grands studios traditionnels d'Hollywood pour produire des films remarqués, comme "Roma" ou "The Irishman". L'an dernier, Netflix avait déjà racheté un cinéma historique de New York, le Paris Theatre, qui avait fermé ses portes.