Le cinéma de Noah Baumbach est peuplé de personnages semblant évoluer à contretemps de leur existence, hantés qu'ils sont par la crainte de passer à côté de leur vie. Si Frances Ha se demandait quand celle-ci allait bien pouvoir commencer, le couple de While We're Young court pour sa part après une chimère. Soit deux déclinaisons d'un même motif donnant à l'oeuvre des contours aussi drôles que délicieusement doux-amers.

Le réalisateur de Brooklyn a le sens de l'observation affûté. Et si elle est référencée (Allen, bien sûr, mais encore Godard), cette comédie existentielle est aussi aiguisée. Au plus fort de la houle que doivent affronter Josh et Cornelia, c'est de quelque chose comme le sens de la vie et autres affaires sérieuses qu'il est question, au rang desquelles on épinglera les affres de la création comme les nécessaires compromis. Une perspective envisagée avec une exquise légèreté, presque sans avoir l'air d'y toucher et en maintenant un cap hautement savoureux (auquel n'est certes pas étrangère la composition névrosée de Ben Stiller), qui achève de faire de cette comédie bi-générationnelle un condensé de plaisir. Chaudement recommandé.

  • COMÉDIE DRAMATIQUE DE NOAH BAUMBACH. AVEC BEN STILLER, NAOMI WATTS, ADAM DRIVER. 1 H 37. SORTIE: 22/07.
Le cinéma de Noah Baumbach est peuplé de personnages semblant évoluer à contretemps de leur existence, hantés qu'ils sont par la crainte de passer à côté de leur vie. Si Frances Ha se demandait quand celle-ci allait bien pouvoir commencer, le couple de While We're Young court pour sa part après une chimère. Soit deux déclinaisons d'un même motif donnant à l'oeuvre des contours aussi drôles que délicieusement doux-amers. Le réalisateur de Brooklyn a le sens de l'observation affûté. Et si elle est référencée (Allen, bien sûr, mais encore Godard), cette comédie existentielle est aussi aiguisée. Au plus fort de la houle que doivent affronter Josh et Cornelia, c'est de quelque chose comme le sens de la vie et autres affaires sérieuses qu'il est question, au rang desquelles on épinglera les affres de la création comme les nécessaires compromis. Une perspective envisagée avec une exquise légèreté, presque sans avoir l'air d'y toucher et en maintenant un cap hautement savoureux (auquel n'est certes pas étrangère la composition névrosée de Ben Stiller), qui achève de faire de cette comédie bi-générationnelle un condensé de plaisir. Chaudement recommandé.