Lire aussi notre critique: Lazzaro Felice, d'une belle et confondante simplicité
...