Entre Keira Knightley et les films d'époque, il y a comme une évidence, fruit d'une longue histoire déjà, entamée sous les traits d'Elizabeth Bennet dans Pride & Prejudice, pour se décliner ensuite de Atonement en The Edge of Love, de The Duchess en A Dangerous Method. L'on en passe, et non des moindres, les Anna Karenina et autre Colette ayant valu à la comédienne britannique quelques-uns de ses rôles emblématiques. Galerie à laquelle vient s'ajouter aujourd'hui Rachael Morgan, l'héroïne de The Aftermath, une femme affrontant une violente tempête intérieure dans le chaos de Hambourg au lendemain de la Seconde Guerre mondiale.
...