Révélée en 2003 par Depuis qu'Otar est parti..., Grand Prix à la Semaine de la Critique à Cannes, Julie Bertuccelli s'est, depuis, partagée entre fiction et documentaire, passant avec bonheur de L'Arbre, tourné avec Charlotte Gainsbourg en Australie, à La Cour de Babel, autour de jeunes collégiens d'horizons divers réunis dans une classe d'accueil pour apprendre le français. À l'origine de Claire Darling, le film qui consacre son retour dans le champ de l'imaginaire, on trouve Le Dernier Vide-Grenier de Faith Bass Darling, roman américain de Lynda Rutledge que la réalisatrice a choisi de transposer en France. "J'avais tourné mon premier long métrage en Géorgie et le deuxième en Australie, et je m'étais dit qu'autant je faisais beaucoup de documentaires en France, autant la fiction me donnait envie de voyager, ayant besoin de cette distance pour parler de choses qui me sont en fait proches. J'aurais pu tourner en Amérique, mais en lisant le l...