James Bond et la France: une histoire de séduction

James Bond et la France: une histoire de séduction
© DR

C'est l'ébullition dans le monde de James Bond: en effet, la nouvelle James Bond Girl a (enfin) été désignée et c'est l'actrice Léa Seydoux qui a remporté l'honneur de jouer dans le 24e opus des aventures du célèbre agent secret. Et ce après une bataille de plusieurs mois avec Rihanna (qui fait ses débuts dans le cinéma) et la sulfureuse Pénélope Cruz (Volver; Vicky, Cristina, Barcelona) qui étaient elles aussi, selon la rumeur, en lice pour le rôle.

L'actrice française, que l'on a déjà vue dans La Vie d'Adèle, Mission Impossible: Protocole Fantôme, The Grand Budapest Hotel ou encore Inglorious Basterds, va donc rejoindre la mythique série de 007 et succédera à une longue tradition de femmes fatales, charmeuses et charnelles: les James Bond Girls. Et ce ne sera pas la première fois que le célèbre agent secret devra être confronté aux charmes de la France.

T.L. (stg)

Léa Seydoux: héritière de la tradition des James Bond Girl © DR

(Ici dans La Vie d'Adèle)

Thunderball: Claudine Auger © DR

Ce quatrième opus de la série mettait en scène Sean Connery dans une affaire de complot nucléaire face à l'organisation du SPECTRE. Le film, qui se déroule en partie en France, s'est vu attribué pour la première fois une James Bond Girl française: Claudine Auger (Yoyo, La Baie sanglante). Celle-ci joue le rôle de la brûlante italienne Dominique "Domine" Derval.

Moonraker: Corinne Cléry © DR

Au programme dans ce film franco-britannique réalisé par Lewis Gilbert: vol de navette spatiale, plan machiavélique pour détruire et remplacer les humains, un assassin surnommé le Requin et une James Bond Girl intergalactique: Corinne Cléry.

Rien que pour vos yeux: Caroline Bouquet © DR

On retrouvait Roger Moore dans le rôle de Bond pour la cinquième fois dans cette réalisation de John Glen, dont l'affiche annonçait déjà la couleur, mais surtout, les formes: on y voit les jambes fuselées et la petite tenue provoquante de Carole Bouquet, l'arme au poing, qui semble bien décidée à ajouter du piquant aux aventures de 007. Attention les yeux donc.

Le Monde ne suffit pas: Sophie Marceau © DR

À l'aube du deuxième millénaire, Pierce Brosnan s'offre le plaisir d'incarner Bond, d'aller faire un peu de tourisme à bord d'une BMW Z8 en Azerbaïdjan, de sauver la fille de son boss, le tout en passant par les bras de la voluptueuse Sophie Marceau (La Boum, Braveheart, LOL), qui porte pour l'occasion une tenue adaptée aux conditions climatiques du lieu de l'action.

Casino Royale: Eva Green © DR

En 2006, la série James Bond entame une nouvelle ère en accueillant Daniel Craig, qui semble presque aussi froid que son adversaire, Le Chiffre, incarné par Mads Mikkelsen (Pusher, Bleeder, Jagten). Et comme si la tension n'était pas assez élevée lors des parties de poker de ces deux têtes fortes, il a fallu qu'Eva Green (300, Sin City) rajoute ses beaux yeux sur le tapis pour corser le tout.

Quantum of Solace: Olga Kurylenko © DR

Suite de Casino Rorale, Quatum of Solace propose un James Bond affaibli psychologiquement et guidé par un désir de vengeance qui entame ses capacités de discernement. Le personnage de Bond prend alors une nouvelle dimension plus sombre et plus mature. Cela ne l'empêche pas de courir après l'actrice française d'origine ukrainienne Olga Kurylenko (Hitman, Max Payne, Oblivion).

Skyfall: Bérénice Marlohe © DR

La situation de James Bond ne s'arrange toujours pas après Quantum of Solace et une mission qui tourne mal mets d'autres agents infiltrés en danger. M et Bond sont dénigrés et 007 se voit contraint plus que jamais d'agir dans l'ombre. Heureusement, Bérénice Marlohe est là pour l'aider dans les moments difficile et lui apporter tout son soutient.