Invité d'honneur, en décembre, de la 17e édition du Festival International du Film de Marrakech, Robert De Niro s'y est montré particulièrement généreux, se prêtant de bonne grâce au jeu de la promo. Et ce, qu'il se fende d'une longue conférence de presse, se lance dans l'exercice délicat de la discussion publique (torpillée, il est vrai, par sa présentatrice, la réalisatrice Maïwenn...) ou aille jusqu'à consentir à accorder quelques entretiens en petit comité autour d'une camomille dans les jardins gorgés de lumière de la mythique Mamounia. Inespéré. Rare et discret, l'acteur a néanmoins la réputation d'un très mauvais client en interview. Rumeur tenace vérifiée dès les premières réponses, résolument monosyllabiques, de l'animal. "Oui." "Non." "Mmh..." Et rame la galère.
...