Il était une fois De Niro: rencontre exceptionnelle avec le monument du cinéma

21/01/19 à 09:28 - Mise à jour à 09:28
Du Le Vif Focus du 17/01/19

Grimaçant, cabotin, caricatural... Depuis deux décennies, l'immense Robert De Niro enquille les comédies grasses et les drames inoffensifs indignes de son talent, ne renouant que trop épisodiquement avec le génie dérangé de sa gloire passée. Mais le plus grand acteur des années 70, 80 et 90 n'a pas dit son dernier mot. Confessions d'un monstre sacré doublé d'un citoyen éclairé.

Invité d'honneur, en décembre, de la 17e édition du Festival International du Film de Marrakech, Robert De Niro s'y est montré particulièrement généreux, se prêtant de bonne grâce au jeu de la promo. Et ce, qu'il se fende d'une longue conférence de presse, se lance dans l'exercice délicat de la discussion publique (torpillée, il est vrai, par sa présentatrice, la réalisatrice Maïwenn...) ou aille jusqu'à consentir à accorder quelques entretiens en petit comité autour d'une camomille dans les jardins gorgés de lumière de la mythique Mamounia. Inespéré. Rare et discret, l'acteur a néanmoins la réputation d'un très mauvais client en interview. Rumeur tenace vérifiée dès les premières réponses, résolument monosyllabiques, de l'animal. "Oui." "Non." "Mmh..." Et rame la galère.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires