Dans une longue interview accordée à Vanity Fair, Idris Elba est revenu sur la rumeur qui court depuis quelques années au sujet de sa reprise éventuelle du rôle de la star des agents secrets. Malheureusement pour nous, il décide de lâcher l'affaire. Il confie au magazine américain qu'il est découragé d'entendre toute une génération de personnes refuser qu'il reprenne le rôle avec pour unique argument la couleur de sa peau: "Et puis si je l'obtiens [le rôle] et ça ne marche pas, ou bien si ça marche, ce serait à cause de la couleur de ma peau? C'est une situation difficile dans laquelle je n'ai pas besoin de me mettre", déplore-t-il. Malgré les allusions que l'acteur avait pris un malin plaisir à disséminer sur Twitter, l'affaire semble définitivement classée en ce qui le concerne.

Pourtant, un sondage réalisé l'année dernière par The Hollywood Reporter avait donné un nouveau souffle à cette discussion. En novembre 2018, le magazine s'était associé avec un organe de sondage et avait interrogé 2201 personnes sur le sujet épineux de la saga James Bond. Il en est ressorti que 63% des américains sondés soutenaient l'idée de voir Elba dans le rôle. Ils seront donc autant de déçus par la révélation de l'acteur.

James Bond: homme blanc hétérosexuel

C'est en 1962 qu'on découvrait pour la première fois James Bond sur les écrans de cinéma. Le film s'appelle James Bond contre Dr. No et l'espion du MI6 est alors incarné par Sean Connery. À partir de là et pour 25 films, ce sont six acteurs qui se succèdent dans la peau du personnage: George Lazenby, Roger Moore, Timothy Dalton, Pierce Brosnan et enfin Daniel Craig (actuellement sur le tournage du 25e opus). Leur point commun? Six hommes blancs hétérosexuels.

Sophie Decaestecker