Dimanche, Koji Hoshino , le président des studios Ghilbi, a ébranlé le monde du cinéma rassemblé dans la cité des Doges. Il a annoncé la retraite de Hayao Miyazaki qui n'a pu se rendre lui-même sur place.

Pour son dernier film, le réalisateur revient sur une période sombre du Japon. Il conte l'histoire de Jiro Horikoshi, l'inventeur de l'avion de chasse utilisé par l'armée nipponne lors de la seconde guerre mondiale.

Dimanche, Koji Hoshino , le président des studios Ghilbi, a ébranlé le monde du cinéma rassemblé dans la cité des Doges. Il a annoncé la retraite de Hayao Miyazaki qui n'a pu se rendre lui-même sur place.Pour son dernier film, le réalisateur revient sur une période sombre du Japon. Il conte l'histoire de Jiro Horikoshi, l'inventeur de l'avion de chasse utilisé par l'armée nipponne lors de la seconde guerre mondiale.