La 36e édition du BIFFF jouira d'un invité très spécial en la personne de Guillermo del Toro. "Sa venue résulte presque d'un alignement des astres!", s'amuse Jonathan Lenaerts, porte-parole du festival. "Nous étions en contact avec lui bien avant la cérémonie des Oscars", précise-t-il toutefois.

Les organisateurs avaient en effet déjà invité le père d'Hellboy il y a une quinzaine d'années pour lui remettre le Corbeau d'argent, remporté pour son film Cronos. "À l'époque, il n'avait pas pu venir chercher son prix. Ce sera l'occasion de le dépoussiérer!" Le BIFFF s'attend en outre à ce que l'événement soit rapidement sold out. La présentation à la presse de l'édition 2018 aura lieu quant à elle le 15 mars à l'Hôtel de Ville de Bruxelles.

Né en 1964, Guillermo del Toro fait figure d'incontournable du fantastique. Adolescent, il s'intéresse déjà au cinéma et deviendra par la suite l'élève du grand Dick Smith, créateur de maquillages et d'effets spéciaux. Cronos (1993) constitue le premier grand succès de del Toro en tant que réalisateur, avant les célèbres L'Échine du Diable, Blade II et Le Labyrinthe de Pan.

La 36e édition du BIFFF jouira d'un invité très spécial en la personne de Guillermo del Toro. "Sa venue résulte presque d'un alignement des astres!", s'amuse Jonathan Lenaerts, porte-parole du festival. "Nous étions en contact avec lui bien avant la cérémonie des Oscars", précise-t-il toutefois.Les organisateurs avaient en effet déjà invité le père d'Hellboy il y a une quinzaine d'années pour lui remettre le Corbeau d'argent, remporté pour son film Cronos. "À l'époque, il n'avait pas pu venir chercher son prix. Ce sera l'occasion de le dépoussiérer!" Le BIFFF s'attend en outre à ce que l'événement soit rapidement sold out. La présentation à la presse de l'édition 2018 aura lieu quant à elle le 15 mars à l'Hôtel de Ville de Bruxelles.Né en 1964, Guillermo del Toro fait figure d'incontournable du fantastique. Adolescent, il s'intéresse déjà au cinéma et deviendra par la suite l'élève du grand Dick Smith, créateur de maquillages et d'effets spéciaux. Cronos (1993) constitue le premier grand succès de del Toro en tant que réalisateur, avant les célèbres L'Échine du Diable, Blade II et Le Labyrinthe de Pan.